Fermer

On s’appelle ?

Laissez-nous vos coordonnées pour être rappelé rapidement
Métier *
Téléphone *
Email *
Message
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Lecture

Webinaire Nomenclature

NGAP : nouvel acte concernant la surveillance médicamenteuse

L’administration et la surveillance médicamenteuses sont des soins de plus en plus prescrits par les médecins. La NGAP propose des actes et des solutions. Maitrisez-les avec ce webinaire grâce à Philippe Gras, notre expert en la matière !

Lecture
voir plus bas

Les points clés

Un webinaire aux petits oignons, ails et fines herbes 🍃

  • Administration et surveillance médicamenteuse : règles et pièges
  • Mise en œuvre d’un traitement : possibilités et restrictions
  • Nouvel acte
  • Quelques exemples de cotations
  • Questions / réponses

Transcription

On vous dit tout, tout, tout 🍃

Voir tout

Ce nouvel acte qui a commencé le 1er janvier 2022, c’est la suite du déploiement de l’avenant 6, il est donc tout à fait d’actualité.
Cette mise en place se fait depuis le 1er janvier 2022 et il y a eu une publication sur le Journal Officiel le 2 décembre 2020. A chaque fois qu’il y a une création, il faut qu’elle paraisse au Journal Officiel, ça a été fait l’année dernière donc on a tous les éléments pour vous aider dans ce nouvel acte.
Je vais profiter de ce préambule pour faire un petit rappel important. Vous vous êtes aperçus que dans cet avenant 6 ont été créés énormément d’actes de surveillance. Je trouve ça très important pour notre profession. Effectivement, on en aperçoit au quotidien chez nos patients, mais on fait de plus en plus appel à nous pour de la surveillance.
Donc aujourd’hui on crée des actes, donnons-nous les moyens pour en être digne et faire quelque chose qui ait du sens.
Si je refais l’historique de cet acte, c’est un acte qui a été créé pour une bonne et simple raison, c’est que nos pouvoirs publics se sont aperçus que les iatrogénies médicamenteuses provoquaient énormément d’hospitalisations de personnes certainement âgées ou plus ou moins fragiles, et que ces hospitalisations avaient un coût pour la société et pour la personne, moral et au niveau de sa santé. Raison pour laquelle ils ont décidé de créer cet acte. Par rapport à ce risque iatrogénique, si on nous a créé cet acte c’est pour diminuer ces hospitalisations liées à l’iatrogénie. Donc à chaque fois qu’ils créent un acte, la sécurité sociale a tout à fait le moyen de voir le nombre d’actes qui sont facturés.
Au niveau de notre formation initiale et de nos appétences particulières, la pharmaco, ce n’est pas forcément le sujet qui nous passionne le plus. Quoi qu’il en soit, je pense qu’il faut se remettre à niveau régulièrement et il y a aujourd’hui des formations qui sont proposées dans la pharmaco et notamment dans le risque iatrogénique.

Public visé

A qui s'adresse ce webinaire ?

stéthoscope de médecin
Médecin
chapeau d'infirmier
Infirmier
boite de médicament
Pharmacien

L'intervenant

Notre star du jour 🌟

Philippe Gras

IDEL depuis 2003, expert en NGAP

Philippe Gras, formateur expert en NGAP, est infirmier libéral depuis 2003. Formateur consultant, il est le fondateur de “IDEL conseil” et ponctuellement membre de la CHAP, commission chargée d'établir les règles de hiérarchisation des actes des IDEL et de valider la hiérarchisation qui en résulte avec le ministère de la Santé. Depuis plusieurs années, il enseigne avec passion, méthode et pédagogie la NGAP pour permettre aux infirmier.e.s libéraux de la maîtriser en douceur et en toute sérénité.

Formes rondes colorées
Forme jaune
Inscription gratuiteVisionner gratuitement
+100
Vues
+100
 VUES
PARTICIPANTS
Formation indépendante de l'industrie pharmaceutiqueOrganisme de formation certifié par l'ANDPCOrganisme de formation Datadocké
Des formations cuisinées avec ❤️ et ⚡️ à Lyon, Paris, le Pouliguen et Lille.
Une question ? Contactez Chloé au 02 22 44 42 11