Formations
Ressources
Média

La vaccination IDEL est un enjeu majeur de santé publique, en France. En ce qu’elle est un moyen efficace de protéger directement nos patients contre les maladies infectieuses, elle est au cœur de la stratégie sanitaire de notre pays. Et nous, IDEL, sommes les acteurs principaux de la vaccination à domicile. Nous assurons l’information, la prescription, et l’administration des vaccins contre la grippe saisonnière mais aussi contre la COVID-19. Alors quelles sont vraiment nos responsabilités et nos obligations concernant cet acte ? On fait le point ensemble.

Vaccination IDEL : Quelles responsabilités pour les infirmières libérales ?

En tant qu’IDEL, notre rôle concernant la vaccination est multiple et exige une maîtrise de compétences spécifiques, ainsi qu’une parfaite connaissance des recommandations officielles.

Information et sensibilisation

En première ligne au contact direct de nos patients, nous avons le devoir de les informer sur l’intérêt de la vaccination et ses modalités. Notre rôle est de répondre à leurs questions, de dissiper leurs éventuels doutes, de démystifier les fausses idées qui circulent sur les vaccins. Nos patients doivent compter sur nous pour les orienter vers des sources d’information fiables, telles que le site vaccination-info-service ou le numéro vert 0 800 009 110. Par ailleurs, l’importance du respect du calendrier vaccinal, en lien avec l’âge et la situation de chaque personne, est un élément que nous pouvons aussi leur rappeler. Nous jouons un véritable rôle dans la sensibilisation des patients aux risques associés pour la grippe et à la COVID, en particulier les personnes vulnérables ou présentant des facteurs de comorbidité. Au-delà de l’injection, notre mission s’étend donc au conseil et à l’éducation, favorisant ainsi l’adhésion à la vaccination des patients.

Prescription et administration des vaccins

Depuis le 10 août 2023, une nouvelle dimension s’est ajoutée à notre rôle : la prescription des vaccins. En tant qu’IDEL, nous avons désormais le droit de prescrire l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal, à l’exception des vaccins vivants atténués chez les personnes immunodéprimées, et ce, pour les personnes âgées de 11 ans et plus. Attention cependant car ce nouveau droit de prescription vaccinale est soumis à formation obligatoire et à notre inscription auprès de l'Ordre National des Infirmiers comme "infirmier, prescripteur de vaccins". Je vous explique tout ça plus en détail un peu plus loin... L’administration de ces vaccins sans prescription médicale préalable fait également partie de nos prérogatives. Cette autorisation nous permet de proposer une prise en charge complète de la vaccination, adaptée aux besoins et aux indications propres à chaque patient.

Double vaccination COVID et grippe

Cette année, la campagne de vaccination contre la grippe s’entremêle à celle contre la COVID. Il est donc possible de vacciner contre ces deux maladies simultanément, à condition de respecter certaines règles essentielles : utiliser deux seringues distinctes pour l’administration des vaccins, de préférence dans chaque bras. Il reste impératif de respecter les contre-indications, les précautions d’emploi, et les schémas vaccinaux spécifiques à chaque vaccin. En situation complexe, n’hésitez pas à orienter le patient vers son médecin traitant. L’obtention du consentement éclairé du patient pour cette double injection est quant à elle incontournable.

Traçabilité des actes de vaccination

Les infirmières libérales sont responsables de la traçabilité des actes de vaccination qu’elles réalisent. Nous devons donc inscrire dans le carnet de vaccination ou le carnet de santé du patient :

  • le nom du produit administré
  • la date
  • le numéro de lot
  • la signature

Il est aussi de notre ressort de consigner ces informations dans le téléservice Mon espace santé, qui sera généralisé à partir de janvier 2024. Enfin, nous avons pour rôle de déclarer les éventuels effets indésirables liés à la vaccination au centre régional de pharmacovigilance, via le portail signalement-sante.gouv.fr.

Quelles sont les obligations légales de l’IDEL en matière de vaccination ?

Certaines obligations légales doivent être respectées pour exercer notre activité de vaccination en conformité avec les règles déontologiques et professionnelles.

Formation nécessaire pour prescrire des vaccins

Pour prescrire des vaccins, il est nécessaire de suivre une formation théorique de 10 heures et 30 minutes, sauf si celle-ci a déjà été reçue lors de notre cursus initial (à ce jour, personne n'a bénéficié de cet enseignement dans sa formation initiale). Cette formation aborde des sujets comme les maladies à prévention vaccinale, le calendrier vaccinal, la traçabilité, les contre-indications, et la prescription en pratique. Vous pouvez vous former auprès d’organismes ou de structures de formation comme Santé Académie, respectant les objectifs fixés par l’arrêté du 8 août 2023. Vous recevrez une attestation à la fin de cette formation.

Et grâce au Média Santé Académie, tenez-vous informés des évolutions réglementaires et des recommandations concernant notre rôle infirmier !

Déclaration d’activité de prescription de vaccins

Après la formation, vous devez déclarer votre activité de prescription de vaccins auprès de l’Ordre National des Infirmiers (ONI). Cette démarche est indispensable pour exercer votre compétence de prescription de vaccins légalement. La procédure est simple : vous vous connectez à votre espace personnel sur le site de l’Ordre, vous cliquez sur « autres demandes », puis sur « Je déclare mon activité de prescription de vaccins ».

Cotation de la vaccination selon la NGAP

La vaccination fait partie des actes infirmiers cotés selon la Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP). Les tarifs de facturation dépendent de la possession ou non d’une prescription préalable pour le vaccin par le patient et du vaccin lui-même en fonction qu'il soit ou non à prescription médicale obligatoire.

  • Si le patient a une prescription d’un autre professionnel de santé ou si le vaccin ne nécessite pas de prescription, vous facturez l’acte d’injection à l’AMI 2,4, soit 7,56€.
  • Si le vaccin est à prescription médicale obligatoire et que vous n'avez pas de prescription pour l'injection, alors le tarif de l’acte d’injection est d’AMI 3,05, soit 9,61€. Lors de la facturation, renseignez la zone prescripteur sur la feuille de soins et indiquez votre propre numéro ADELI ou RPPS si vous avez prescrit le vaccin. Vous transmettrez ensuite la feuille de soins sous SCOR, ou par courrier à votre caisse d’assurance maladie.

En tant qu’infirmières libérales, nous occupons une place centrale dans la campagne de vaccination contre la grippe et la COVID. Notre rôle consiste à offrir une prise en charge complète et adaptée à chaque patient, contribuant ainsi activement à la protection de la santé publique et à la lutte contre les épidémies. Pour cela, il est essentiel de rester informés, de suivre les formations IDEL requises, et de respecter les procédures légales pour garantir une vaccination efficace et sécurisée.

 

Cet article a été validé par des professionnels de santé et vérifié par des sources sûres au moment de sa publication. Il ne prétend cependant pas à l’exhaustivité des informations fournies. Le présent article n’a qu’un but informatif et ne remplace pas une formation ou un conseil médical.

Newsletter

Restez informé.e des dernières formations et actualités santé

independantodpcddqualiopimims
Copyright @ 2023 Santé Académie. Tous droits réservés