Formations
Ressources
Média
Appeler un conseiller
02 22 44 42 11 (gratuit)

Les pharmaciens peuvent, après une formation adaptée, proposer aux patients sous anticancéreux oraux des entretiens pharmaceutiques dans le cadre d’un accompagnement personnalisé. Des entretiens qui apportent des bénéfices pour les patients et qui constituent une avancée vers l’exercice interprofessionnel pour les pharmaciens. 

La place des anticancéreux oraux en oncologie

Depuis quelques années, la gamme des traitements anticancéreux s’est enrichie de nouvelles thérapies. Alors que les médicaments anticancéreux se sont longtemps limités aux seuls médicaments de chimiothérapie administrés par voie veineuse, désormais les patients peuvent être traités par : 

  • La chimiothérapie, encore très présente dans la prise en charge de certains cancers ;
  • L’hormonothérapie, thérapie anticancéreuse de choix dans la prise en charge des cancers hormono-dépendants, comme le cancer du sein ou le cancer de la prostate ;
  • Les thérapies ciblées et en particulier avec l’immunothérapie, qui a permis une véritable révolution dans la prise en charge de nombreux cancers. 

Parmi les médicaments anticancéreux, certains sont administrés par voie veineuse, et d’autres par voie orale : ce sont les anticancéreux oraux. Les patients traités avec des anticancéreux oraux peuvent bénéficier d’un accompagnement par leur pharmacien d’officine, en lien avec le pharmacien hospitalier et le médecin traitant. 

Combien d’entretiens pharmaceutiques pour les patients sous anticancéreux oraux ?

Après avoir expliqué et intégré le patient dans le suivi, un premier entretien, l’entretien initial, est réalisé par le pharmacien. Cet entretien est l’occasion d’en savoir plus sur le patient, sur ses pathologies, ses traitements, son parcours de soin, mais aussi sur son niveau de compréhension de sa maladie et de ses traitements. 

Après cet entretien initial, se mettent en place des entretiens thématiques, à raison de : 

  • deux entretiens l’année d’initiation du suivi ;
  • d’au moins deux entretiens les années suivantes. 

Patient et pharmacien définissent ensemble les thématiques à aborder au cours des entretiens thématiques, à partir des priorités définies dans les textes réglementaires. Les objectifs de cet accompagnement à l’officine sont multiples : 

  • Favoriser l’autonomie du patient pour le rendre acteur de son traitement ;
  • Améliorer le bon usage et l’observance des médicaments anticancéreux oraux ;
  • Mieux informer le patient et faciliter son adhésion au traitement ;
  • Prévenir et gérer les effets indésirables des traitements anticancéreux ;
  • Assurer une prise en charge pluridisciplinaire et coordonnée du patient. 

Quelles sont les questions au cœur des entretiens pharmaceutiques des patients sous anticancéreux oraux ?

Avant même le début de l’entretien initial, le pharmacien se penche sur une question essentielle : le risque médicamenteux, en analysant les éventuelles interactions médicamenteuses des traitements pris par le patient. 

Après l’entretien initial, les thématiques centrales des entretiens sont : 

  • La vie quotidienne ;
  • Les effets secondaires ;
  • L’observance et l’adhésion au traitement. 

Chaque thématique doit être adaptée à l’état de santé du patient, à sa maladie, aux traitements anticancéreux prescrits et à son niveau de compréhension. Pour être pertinent tout au long de l’accompagnement du patient, vous devez vous former aux différents médicaments anticancéreux oraux, à leur place dans les traitements oncologiques, à leurs effets secondaires et aux techniques d’entretiens.

L’accompagnement des patients sous anticancéreux oraux à l’officine, un relais avec le service d’oncologie ?

Les entretiens pharmaceutiques pour le suivi des patients sous anticancéreux oraux ne sont pas isolés du parcours de soins du patient. Au contraire, ces entretiens font partie intégrante de la prise en charge et de l’accompagnement du patient, avec une interprofessionnalité entre les acteurs de santé et un relais entre l’hôpital et la ville. 

Les entretiens pharmaceutiques dans le cadre du suivi du patient sous anticancéreux oraux sont l’occasion de coordonner l’action du pharmacien et des autres acteurs de santé en ville, en particulier le médecin traitant, mais aussi de renforcer les liens avec l’hôpital, au travers de la coordination entre le pharmacien d’officine et le pharmacien hospitalier. L’entretien initial à l’officine suit généralement de quelques semaines à quelques mois l’entretien mené à l’hôpital par le pharmacien hospitalier. 

Questions fréquentes

Qu’est-ce qu’un entretien pharmaceutique ?

D’après la Société Française de la Pharmacie Clinique (SFPC), l’entretien pharmaceutique se définit comme “un échange entre un patient et un pharmacien dans le but de recueillir des informations et de renforcer les messages de conseils, de prévention et d’éducation à la santé”. Selon les cas, ces entretiens sont conventionnés (c’est-à-dire inscrits dans la Convention nationale pharmaceutique) ou mis en place librement par le pharmacien. Actuellement, trois types d’entretiens pharmaceutiques sont prévus dans la Convention pharmaceutique : 

  • Le suivi des patients sous anticoagulants oraux ;
  • Le suivi des patients asthmatiques sous corticoïdes inhalés ;
  • Le suivi des patients sous anticancéreux oraux. 

Quels sont les médicaments anticancéreux ?

Les médicaments anticancéreux regroupent différents types de médicaments : 

  • Des médicaments de chimiothérapie ; 
  • Des médicaments d’hormonothérapie ;
  • Des médicaments de thérapies ciblées, comme l’immunothérapie. 

Certains de ces médicaments sont administrés par voie veineuse, et d’autres par voie orale, ce sont les anticancéreux oraux. Ces médicaments anticancéreux sont utilisés seuls ou en complément d’autres thérapies anticancéreuses non pharmacologiques, comme la chirurgie et la radiothérapie. 

Qui peut faire les entretiens pharmaceutiques en oncologie ?

Les entretiens pharmaceutiques conventionnés, comme ceux de l’accompagnement du patient sous anticancéreux oral, doivent nécessairement être menés par un pharmacien, titulaire ou adjoint de l’officine, préalablement formé à cette mission. Le pharmacien mène ces entretiens dans le cadre d’une coordination interprofessionnelle avec les pharmaciens hospitaliers et le médecin traitant du patient. 

Comment mener un entretien pharmaceutique en oncologie ? 

Au-delà du contenu et des questions à aborder au cours des différents entretiens pharmaceutiques dans le cadre du suivi du patient sous anticancéreux oraux, la posture du pharmacien est fondamentale. Cinq conseils essentiels sont à retenir pour mener les entretiens pharmaceutiques : 

  • Rappeler au patient les objectifs de l’entretien ;
  • Adapter l’information au niveau de compréhension du patient ;
  • Laisser parler le patient pour qu’il puisse exprimer ce qu’il a compris et ce qu’il ressent ; 
  • Encourager le patient à chaque étape de l’accompagnement ;
  • Demander au patient s’il a des questions. 

 

Cet article a été validé par des professionnels de santé et vérifié par des sources sûres au moment de sa publication. Il ne prétend cependant pas à l’exhaustivité des informations fournies. Le présent article n’a qu’un but informatif et ne remplace pas une formation ou un conseil médical
 

Sources : 

L'accompagnement pharmaceutique des patients sous anticancéreux par voie orale. AMELI Santé. 16 février 2024. 

ANTICANCÉREUX PAR VOIE ORALE – FICHES VOC. OMEDIT Pays de la Loire. 29 avril 2024. 

Qualité de la prise en charge des patients traités par chimiothérapie orale. Ministère de la Santé. Mise à jour le 20 décembre 2021

Newsletter

Restez informé.e des dernières formations et actualités santé

qualiopiindependantodpcddmims
Copyright @ 2024 Santé Académie. Tous droits réservés